Je suis tombé sur un article qui m’a fait réfléchir sur la pratique durable de la course à pied – et de l’activité physique en général je dirais. Ça fait déjà plusieurs années que je pratique l’activité physique pour le plaisir. Depuis quelques années, je me concentre sur la course à pied. Mais je pratique d’autres sports parce que ça fait partie de ma vie:

  • Le vélo pour le sentiment de liberté quand tu dépasses les autos dans le traffic; le sentiment de vitesse quand t’as le vent dans le dos et que t’es dans ta « zone »; le sentiment de fierté quand tu viens de grimper une côte interminable… et l’aspect pratico-pratique de pouvoir joindre l’utile à l’agréable quand tu voyages à vélo au travail;
  • Le ski de fond parce qu’il faut bien sortir dehors l’hiver! Parce que c’est tellement plaisant de s’arracher le coeur dans les pistes, puis aller manger dans un refuge dans le bois. Et parce qu’il y a toujours la possibilité d’améliorer sa technique, que ce soit en pas classique ou en pas de patin;
  • La rando, à l’année longue, dans le bois, en montagne, simplement parce que ça fait du bien de prendre l’air dans la nature.

Bon, revenons à la course à pied et à l’article en question, qui donnait quelques secrets de coureurs d’expérience qui ont 70, 80 ans et qui courent encore et toujours. Il existe deux types de motivations: extrinsèque et intrinsèque. Les motivations extrinsèques proviennent d’un agent externe tel que ton médecin qui te dit de te remettre en forme, ou tes amis qui t’invitent à se joindre à eux lors d’une course.

Les motivations intrinsèques, quant à elles, proviennent de ton « fort intérieur. » Les raisons que j’ai énumérées plus haut pour lesquelles je fais du sport sont toutes intrinsèques. Je ne le fais pas pour les autres; je le fais pour moi! Et j’ai autant de motivations intrinsèques pour la course à pied: tsé, le sentiment de se donner vraiment fort dans une session d’intervalles et apprécier que tu es racké le lendemain, ou encore se challenger sur une longue course de la fin de semaine à aller toujours plus loin. Ce ne sont que quelques exemples de motivations intrinsèques. Et pour garder ces motivations intrinsèques et ne jamais les perdre de vue, voici quelques trucs provenant de l’article (avec quelques points de vue personnels):

  • S’adapter et apprécier: même si en vieillissant on ralentit, l’important est de continuer d’apprécier les petits moments reliés à la pratique de l’activité physique;
  • Accepter que ce n’est pas toujours facile: des blessures, on va toujours en avoir; il ne faut cependant pas désespérer, faire appel à des experts et surtout recommencer de manière progressive;
  • Continuer de participer à des courses: se fixer un objectif dans le temps (et espace, puisqu’il y a des courses partout dans le monde :)) permet de garder la motivation et de rester « compétitif », puisque tant qu’à participer à une course, tu veux faire de ton mieux!
  • Ne jamais arrêter: on peut varier les sports pratiqués, pour changer le mal de place, et s’adapter en fonction des saisons. Mais il ne faut jamais arrêter afin de garder une base de cardio et surtout l’habitude et le sentiment de bien-être qui suit la pratique de l’exercice;
  • Garder l’équilibre: je crois que dans la vie, tout est une question d’équilibre. Si tu penses devenir un athlète olympique, oublie. Si tu t’entraines tellement un été que tu t’écoeures du sport et que tu prends une pause mentale de 6 mois, c’est pas super bon… l’équilibre ça signifie que quand tu pratiques ton sport, ça doit être le FUN (bon… peut-être quand il fait -30 dehors c’est moins le fun… mais si t’es à l’entrainement ça doit bien t’apporter quelque chose d’agréable!);
  • Être social: pratiquer un sport en groupe est la meilleure façon de partager des intérêts communs avec des gens qui te ressemblent. Quand tu n’as pas la motivation un soir de semaine de t’entrainer, quoi de mieux que de penser à tes amis du groupe qui seront là pour t’encourager? Que ce soit dans les moments difficiles ou d’accomplissements lors d’une course, ils seront toujours là pour toi!

En 2018, j’ai eu un problème de santé qui m’a empêché de faire du sport pendant quelques mois. Et je dois dire que ça m’a manqué énormément! Je vais toujours me rappeler que rien n’est acquis, et qu’il faut profiter du moment présent le plus possible. Et en appliquant les principes de base de cet article, je crois bien que dans 30-40 ans d’ici, je vais encore être actif! Et pourquoi pas avec les amis de Course4FUN 🙂 Et toi, qu’est-ce qui te motive?

François Rioux – membre, lapin, et co-fondateur de Course4FUN

Posts created 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut